Il parait qu’on devient p…

Il parait qu’on devient philosophe dans la quarantaine….

Profitons de ces temps difficiles pour lire, écouter de la musique, jouer avec nos enfants, dormir, manger, rire, écrire, appeler nos proches, accepter. Vivre malgré tout!
Je regrette de ne pouvoir jouer mon spectacle, et de ne pouvoir assister à celui de ceux que j’aime… Mais tout cela est passager, je l’espère, et bientôt, nous pourrons profiter à nouveau ce que nous oublions parfois d’apprécier.

Pour la peine, une petite playlist de quarantaine.
Made by Audrey Vauvillier

💟🙏💕4️⃣0️⃣✨🤝